Explorer la dorsale médio-atlantique

Explorer la dorsale médio-atlantique

Oceanic Core Complex, 13°30’ – 13°20’ N (Dorsale Médio-Atlantique)

Deux chercheurs du laboratoire ont embarqué sur le navire océanographique « Pourquoi Pas ? » pour la campagne océanographique ODEMAR (Oceanic Detachments along the Mid-Atlantic Ridge ; chef de mission : J. Escartin IPGP/CNRS). Les voilà partis pour 35 jours de mer sur la dorsale médio-Atlantique.

Les détachements océaniques sont reconnus comme un mode fondamental d’accrétion océanique et sont fréquents le long des rides lentes et ultra-lentes. Ces failles normales exhument, sur le fond océanique, des roches crustales profondes et mantelliques (core complex océaniques), et lorsqu’elles sont actives à l’axe, elles sont intrinsèquement liées à une déformation intense (sismicité) et à une activité hydrothermale et magmatique. La ride médio-atlantique concentre nombreuses failles de détachements et core complex océaniques entre 13° et 14°N et représente donc un laboratoire naturel pour leur l’étude. Dans le cadre du projet ODEMAR, nous nous focaliserons sur les systèmes de détachements actifs situés à 13°20’ N et 13°30’N.

Au cours de cette campagne, Valérie Chavagnac (Chercheur CNRS) et Thomas Leleu (UPS, doctorant) prélèveront les fluides hydrothermaux de haute température associés à ces systèmes de détachements.

Contacts: Thomas Leleu et Valérie Chavagnac

Plus d'actualités

Actualité

Comment se comportent les nanoparticules quand elles rencontrent une plante ?

Comment les nanoparticules interagissent-elles avec les plantes ? Peuvent elles entrer dans les plantes par leurs racines, leurs feuilles ? Y persisteront-elles ou seront-elles dégradées ? Quelles sont les processus biogéochimiques qui influencent […]

20.06.2022

Actualité

Un essaim de séismes sous haute surveillance

Le secteur d’Arette (Béarn) est l’une des régions françaises dont l’activité sismique est la plus intense. L’activité sismique dans cette zone a la particularité d’être continue, avec des fluctuations pluriannuelles, […]

31.05.2022

Résultat scientifique

Les mouvements des plaques en profondeur avant un méga-séisme détectés dans le champ de gravité terrestre

Une étude dirigée issue d’une collaboration entre l’IPGP, de l’IGN, d’Université Paris Cité et du GET, montre que des redistributions de masses profondes peuvent être observées avant un méga-séisme de […]

13.05.2022

Rechercher