Les thécamoebiens sont parmi nous !

Les thécamoebiens sont parmi nous !

Les thécamoebiens sont des organismes unicellulaires qui constituent de bons indicateurs de la qualité des environnements benthiques. Ils existent également à l’état fossile dans des sédiments lacustres anciens. De ce fait, ils ont un fort potentiel pour servir de biomarqueurs des oscillations climatiques passées ainsi que des perturbations anthropiques actuelles. Leur particularité est d’agglutiner un bon nombre de grains d’origine minérale pour constituer leur squelette (thèque). En utilisant une technique d’imagerie 3D, la micro-tomographie à rayons X, nous avons pu étudier dans un premier temps la morphologie de ce squelette, en complément des outils traditionnels de caractérisation 2D (microscopie électronique, micro-sonde, cathodoluminescence), afin de mieux comprendre comment l’organisme compose son squelette au regard de la composition du sédiment dans lequel il se développe.
Ces résultats sont le fruit d’une collaboration entre le GET et le Laboratoire Géosystèmes, Lille 1. Ils sont publiés dans la revue Microscopy and Microanalysis.

Sources :

Eric Armynot du Châtelet, Catherine Noiriel and Maxence Delaine, 2013. Three-Dimensional Morphological and Mineralogical Characterization of Testate Amebae. Microscopy and Microanalysis, Vo. 19 (06), pp. 1511-1522.

Plus d'actualités

Actualité

Comment se comportent les nanoparticules quand elles rencontrent une plante ?

Comment les nanoparticules interagissent-elles avec les plantes ? Peuvent elles entrer dans les plantes par leurs racines, leurs feuilles ? Y persisteront-elles ou seront-elles dégradées ? Quelles sont les processus biogéochimiques qui influencent […]

20.06.2022

Actualité

Un essaim de séismes sous haute surveillance

Le secteur d’Arette (Béarn) est l’une des régions françaises dont l’activité sismique est la plus intense. L’activité sismique dans cette zone a la particularité d’être continue, avec des fluctuations pluriannuelles, […]

31.05.2022

Résultat scientifique

Les mouvements des plaques en profondeur avant un méga-séisme détectés dans le champ de gravité terrestre

Une étude dirigée issue d’une collaboration entre l’IPGP, de l’IGN, d’Université Paris Cité et du GET, montre que des redistributions de masses profondes peuvent être observées avant un méga-séisme de […]

13.05.2022

Rechercher