Les anciens océans étaient-ils chauds ? Révélations d’un système hydrothermal fossile

Des chercheur.e.s du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET/OMP – CNRS/IRD/CNES/UT3 Paul Sabatier) et de l’Instituto de Astronomia, Geofísica e Ciências Atmosféricas (IAG) de l’Université de São Paulo viennent de démontrer que la composition isotopique en oxygène des océans néoprotérozoïques (ici environ 760 million d’années) était similaire à celle des océans actuels. Ce résultat combiné aux paléo-thermomètres existants confirmerait l’hypothèse que les océans anciens étaient plus chauds qu’actuellement.

Retrouver en intégralité  le communiqué de presse diffusé par l’Université Toulouse III – Paul Sabatier.

Contacts : Florent Hodel et Mélina Macouin

Plus d'actualités

Actualité

Observation précise de la déformation de la Terre à long terme : nouveau regard approfondi sur l’impact des discontinuités de position GNSS

Une nouvelle étude montre que l’impact des discontinuités dans les séries de position GNSS est bien plus inquiétant que ce qui était connu auparavant avec un impact grave sur l’observabilité […]

02.03.2021

Publication

Une analyse approfondie remet en cause des résultats récents relativisant le déclin des insectes

A contre courant de publications antérieures alertant sur les fortes diminutions des communautés d’insectes à l’échelle du globe, van Klink et al. concluaient dans la revue Science en avril 2020 à une baisse plus […]

09.02.2021

Actualité

Swings #3 : Sources hydrothermales, à la découverte des geysers des mers

Dans les abysses océaniques, un phénomène spectaculaire se produit : les sources hydrothermales. Riches en nutriments et éléments chimiques, ces formations géologiques, comparables à des geysers, sont essentielles à la vie […]

05.02.2021

Rechercher