Les anciens océans étaient-ils chauds ? Révélations d’un système hydrothermal fossile

Des chercheur.e.s du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET/OMP – CNRS/IRD/CNES/UT3 Paul Sabatier) et de l’Instituto de Astronomia, Geofísica e Ciências Atmosféricas (IAG) de l’Université de São Paulo viennent de démontrer que la composition isotopique en oxygène des océans néoprotérozoïques (ici environ 760 million d’années) était similaire à celle des océans actuels. Ce résultat combiné aux paléo-thermomètres existants confirmerait l’hypothèse que les océans anciens étaient plus chauds qu’actuellement.

Retrouver en intégralité  le communiqué de presse diffusé par l’Université Toulouse III – Paul Sabatier.

Contacts : Florent Hodel et Mélina Macouin

Plus d'actualités

Actualité

Utilisation des données satellitaires à basse résolution pour l’études des phénomènes d’inondations et de sécheresses

Un groupe de chercheur.es de différents laboratoires de l’OMP (IRT-GET / CESBIO / LEGOS) et des universités de Postdam et de Berne ont publié une synthèse dans le journal Surveys […]

26.11.2020

Alerte Presse

Une pollution atmosphérique au mercure inégale entre les hémisphères nord et sud

Le mercure (Hg) est un métal-trace toxique qui affecte la faune et la santé humaine. Il est rejeté dans l’environnement par des processus naturels (volcanisme, altération de la croûte terrestre…), […]

13.11.2020

Publication

Cartographier les latérites pour un meilleur accès aux ressources du sous-sol

Issues du lessivage des roches, les latérites – ou régolites – constituent les couvertures de terre rouge caractéristiques de la ceinture tropicale. Elles peuvent être présentes in situ sur les […]

02.11.2020

Rechercher