L’absorption du mercure par les feuilles réduit la pollution atmosphérique globale

L’absorption du mercure par les feuilles réduit la pollution atmosphérique globale

Des chercheurs du CNRS, de l’Université Grenoble Alpes et leurs collaborateurs internationaux ont démontré l’importance de l’absorption du mercure, polluant atmosphérique, par la végétation. En comparant les données relevées pour ce composé au niveau de 50 stations de surveillance forestières, marines et urbaines, ils estiment que les feuilles des plantes séquestrent chaque année la moitié des émissions anthropiques globales (principalement par les industries) de mercure soit environ 1 000 tonnes. Ils démontrent aussi que, comme pour le CO2, les concentrations de mercure dans l’air fluctuent au cours des saisons avec des niveaux plus bas en été qu’en hiver. À l’automne, les litières de feuilles ayant séquestrées le mercure le transfèrent aux sols. Cette pompe biologique joue ainsi un rôle important dans le transfert du polluant présent sous forme de trace dans l’atmosphère vers les écosystèmes aquatiques où il s’accumule jusqu’à des niveaux élevés à l’intérieur des poissons. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Geoscience le 2 avril 2018.

Les laboratoires français impliqués dans cette étude sont :

  • Le laboratoire Géosciences environnement Toulouse (CNRS/Université Toulouse III Paul Sabatier/IRD/CNES)Le Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CNRS/UVSQ/CEA)
  • L’Institut des géosciences de l’environnement (CNRS/IRD/UGA/Grenoble INP)L’Institut polaire français Paul-Emile Victor (IPEV)
Contact: Jeroen Sonke

Sources :

A vegetation control on seasonal variations in global atmospheric mercury, Martin Jiskra, Jeroen Sonke, Daniel Obrist, Johannes Bieser, Ralf Ebinghaus, Cathrine Myhre, Katrine Aspmo Pfaffhuber, Ingvar Wängberg, Katriina Kyllönen, Douglas Worthy, Lynwill Martin, Casper Labuschagne, Thumeka Mkololo, Michel Ramonet, Olivier Magand, and Aurelien Dommergue. Nature Geoscience, 2 avril 2018. DOI: 10.1038/s41561-018-0078-8

Plus d'actualités

Actualité

Une approche innovante basée sur les Slepiennes pour inverser le signal KBRR de GRACE et localiser les informations hydrologiques à l’échelle des sous-bassins.

GRACE spherical harmonics are well-adapted for representation of hydrological signals in river drainage basins of large size such as the Amazon or Mississippi basins. However, when one needs to study […]

07.05.2021

Actualité

Détection des marées dans la Garonne à partir de données GNSS

Signal-to-noise ratio (SNR) time series acquired by a geodetic antenna were analyzed to retrieve water heights during asymmetric tides on a narrow river, using the Interference Pattern Technique (IPT) from […]

06.05.2021

Publication

La durée de formation des gisements métalliques

Combien de temps un gisement métallique met-il à se former dans la croûte terrestre ? Cette question est sujette à débat depuis la naissance de la métallogénie. Les méthodes de […]

30.04.2021

Rechercher