Sur les traces du mercure océanique

Le mercure, gaz polluant provenant de la combustion du charbon et des activités minières, retombe vers l’océan où il s’accumule dans la chaine alimentaire marine, avec de graves conséquences pour l’alimentation et la santé humaine. Une nouvelle étude, publiée le 29 septembre 2021 dans Nature, montre que, contrairement aux hypothèses précédentes, le mercure n’est pas principalement apporté par les eaux de pluie mais que l’océan le « respire »1.

Contact GET: Jeroen Sonke Chercheur CNRS jeroen.sonke@get.omp.eu

Plus d’information sur le site du Cnrs et Nature en anglais:

https://www.cnrs.fr/fr/sur-les-traces-du-mercure-oceanique

https://www.nature.com/articles/s41586-021-03859-8

Plus d'actualités

Communiqué de Presse

La ressource en eau dans la province de Chacabuco au Chili : de l’incertitude aux impacts environnementaux

La qualité de l’eau potable est l’une des préoccupations majeures des populations. Pour la connaître, plusieurs données sont essentielles, telles que les répercussions des activités polluantes sur un point d’eau […]

12.04.2022

Communiqué de Presse

Valérie Chavagnac, notre experte à Terre de la mission océanographique SWINGS

Valérie Chavagnac est récemment intervenue dans la Dépêche du Midi pour présenter le cadre scientifique de la longue mission océanographique SWINGS, à laquelle participe de nombreux chercheur.e.s de l’OMP notamment. […]

20.01.2021

Communiqué de Presse

En milieu semi-aride, engrais et eaux souterraines ne font pas bon ménage…

Une étude menée par une équipe franco-indienne impliquant l’UMR GET et publiée dans Scientific Reports a montré que l’engrais potassique favorisait la salinisation naissante dans l’agriculture semi-aride irriguée par les eaux souterraines. La […]

04.01.2021

Rechercher