Nouvelle méthode de quantification des analyses par l’ablation laser ICP-MS

L’équipe du GET travaillant sur les inclusions dans les minéraux a développé la nouvelle méthode de quantification des inclusions fluides riches en C-O-H pour lequelles la standardisation interne n’est pas disponible. Cette méthode repose sur l’absence d’effet de matrice entre le fluide, le minéral hôte et phases fils et le calibrateur externe (par exemple, verres de référence) pendant l’analyse par LA-ICP-MS, une hypothèse validée par l’utilisation de lasers femtosecondes.

Les progrès récents de la spectrométrie de masse à plasma à couplage inductif par ablation laser (LA-ICP-MS) ouvrent de nouvelles perspectives pour la quantification des métaux et des métalloïdes en traces dans les inclusions fluides et les bulles de gaz. Ce travail est consacré à une nouvelle méthode appliquée pour quantifier les concentrations d’éléments dans les inclusions fluides et les bulles de gaz en utilisant uniquement un calibrateur externe dans les cas où la standardisation interne n’est pas disponible. Par exemple, cette méthode peut être appliquée pour calculer les concentrations d’éléments (métal et métalloïde) dans les inclusions et les bulles de fluide carbonique (C – O – H). Cette méthode, applicable pour les analyses d’inclusions de fluide carbonique et de bulles de gaz hébergé dans des minéraux silicatés et des verres, repose sur l’absence d’effet de matrice entre le fluide, le minéral hôte et le calibrateur externe (par exemple, verres de silicate de référence) pendant l’analyse par LA-ICP-MS, une hypothèse validée par l’utilisation de lasers femtosecondes.

Géométrie d’ablation simplifiée d’une inclusion de fluide (bulle de gaz) de rayon Rincl (µm) dans le minéral hôte ablaté (verre) idéalisé comme un cylindre de rayon Rhost.

Contact: Anastassia Y. Borisova

Sources :

Quantification of major and trace elements in fluid inclusions and gas bubbles by laser ablation inductively coupled plasma mass spectrometry (LA-ICP-MS) with no internal standard: a new method. Eur. J. Mineral., 33, 305–314, 2021; doi: 10.5194/ejm-33-305-2021.

Plus d'actualités

Publication

Une « boîte à outils » isotopique pour analyser les cycles de l’eau

L’eau et le dioxyde de carbone étant au coeur des processus géochimiques gouvernant le climat, les isotopes stables de H, O, et C sont incontournables pour sonder la machinerie fine […]

11.10.2021

Publication

Nouvelles avancées dans la modélisation numérique en calcul intensif des transferts d’eau dans les sols

RichardsFoam3 est une nouvelle version du simulateur d’écoulements souterrains RichardsFoam publié originellement en 2014 et développé dans le cadre d’OpenFOAM, logiciel libre de simulation multi-physiques principalement axé sur la résolution […]

08.10.2021

Publication

Contamination des sédiments de la vallée de l’Orbiel par l’ancienne activité minière de Salsigne

Afin d’établir de façon rigoureuse un diagnostic de la contamination des sols et sédiments dans un territoire, il est tout d’abord nécessaire d’en définir le bruit de fond géochimique qui […]

04.10.2021

Rechercher