Quels processus ont conduit à la formation des ophiolites de l’Anti-Atlas marocain?

L’Anti-Atlas marocain abrite deux complexes ophiolitiques majeurs : les ophiolites du Sirwa et de Bou Azzer. Premièrement, nous fournissons un nouvel âge de 759 ± 2 Ma (U-Pb sur zircon) pour l’ophiolite de Bou Azzer. Très attendu, cet âge confirme le lien supposé entre les ophiolites de Sirwa (précédemment daté à 762 ± 2 Ma par Samson et al., 2004) et de Bou Azzer. Cette étude pétrogéochimique a également permis de mettre en évidence que ces deux ophiolites constituaient les restes d’un même bassin d’arrière-arc intra-océanique, bordant le Craton Ouest Africain au Néoprotérozoïque. Enfin, nous observons différentes intensités de percolation de magmas d’arc dans les roches ultramafiques de ces ophiolites, reflétant probablement différents stades d’évolution du domaine arc-arrière-arc. Ainsi, nous montrons que les ophiolites de l’Anti-Atlas marocain représentent des cibles de choix pour mieux contraindre le développement des systèmes arc-arrière-arc intra-océaniques, ainsi que la dynamique des subductions en général.

a) Carte schématique de la paléogéographie globale au Néoprotérozoïque (ici à 780 Ma par Li et al. 2008). (b) Profil schématique de la zone de subduction Anti-Atlasique et des unités d’arrière-arc caractérisées dans cette étude.
 

Sources :

F. Hodel, A. Triantafyllou, J. Berger, M. Macouin, J-M. Baele, N. Mattielli, C. Monnier, R. I. F Trindade, M. N. Ducea, A. Chatir, N. Ennih, J. Langlade, M. Poujol. The Moroccan Anti-Atlas ophiolites: Timing and melting processes in an intra-oceanic arc-back-arc environment. Gondwana Research, doi.org/10.1016/j.gr.2020.05.014.

Plus d'actualités

Zone-art: la première résidence arts sciences du Réseau des Zones Ateliers

« L’article universitaire n’est pas le seul format d’écriture pour faire de la théorie. On peut faire de la théorie avec une caméra, un pinceau, une partition, etc.  (…) une théorie […]

Une étude minéralogique dévoile les secrets des failles transformantes océaniques

Une équipe franco-italienne, impliquant notamment le laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET, CNES/CNRS/IRD/UT3), a étudié les processus géologiques et minéralogiques qui se produisent aux frontières des plaques tectoniques. Leurs résultats, éclairant […]

Mercure atmosphérique : une décennie d’observations sur l’île Amsterdam

La publication récente d’un data paper  par une équipe de recherche incluant des scientifiques du CNRS Terre & Univers met en lumière une série unique de mesures du mercure atmosphérique sur l’île Amsterdam, […]

Rechercher