Quels processus ont conduit à la formation des ophiolites de l’Anti-Atlas marocain?

L’Anti-Atlas marocain abrite deux complexes ophiolitiques majeurs : les ophiolites du Sirwa et de Bou Azzer. Premièrement, nous fournissons un nouvel âge de 759 ± 2 Ma (U-Pb sur zircon) pour l’ophiolite de Bou Azzer. Très attendu, cet âge confirme le lien supposé entre les ophiolites de Sirwa (précédemment daté à 762 ± 2 Ma par Samson et al., 2004) et de Bou Azzer. Cette étude pétrogéochimique a également permis de mettre en évidence que ces deux ophiolites constituaient les restes d’un même bassin d’arrière-arc intra-océanique, bordant le Craton Ouest Africain au Néoprotérozoïque. Enfin, nous observons différentes intensités de percolation de magmas d’arc dans les roches ultramafiques de ces ophiolites, reflétant probablement différents stades d’évolution du domaine arc-arrière-arc. Ainsi, nous montrons que les ophiolites de l’Anti-Atlas marocain représentent des cibles de choix pour mieux contraindre le développement des systèmes arc-arrière-arc intra-océaniques, ainsi que la dynamique des subductions en général.

a) Carte schématique de la paléogéographie globale au Néoprotérozoïque (ici à 780 Ma par Li et al. 2008). (b) Profil schématique de la zone de subduction Anti-Atlasique et des unités d’arrière-arc caractérisées dans cette étude.
 

Sources :

F. Hodel, A. Triantafyllou, J. Berger, M. Macouin, J-M. Baele, N. Mattielli, C. Monnier, R. I. F Trindade, M. N. Ducea, A. Chatir, N. Ennih, J. Langlade, M. Poujol. The Moroccan Anti-Atlas ophiolites: Timing and melting processes in an intra-oceanic arc-back-arc environment. Gondwana Research, doi.org/10.1016/j.gr.2020.05.014.

Plus d'actualités

Actualité

Comment se comportent les nanoparticules quand elles rencontrent une plante ?

Comment les nanoparticules interagissent-elles avec les plantes ? Peuvent elles entrer dans les plantes par leurs racines, leurs feuilles ? Y persisteront-elles ou seront-elles dégradées ? Quelles sont les processus biogéochimiques qui influencent […]

20.06.2022

Actualité

Un essaim de séismes sous haute surveillance

Le secteur d’Arette (Béarn) est l’une des régions françaises dont l’activité sismique est la plus intense. L’activité sismique dans cette zone a la particularité d’être continue, avec des fluctuations pluriannuelles, […]

31.05.2022

Résultat scientifique

Les mouvements des plaques en profondeur avant un méga-séisme détectés dans le champ de gravité terrestre

Une étude dirigée issue d’une collaboration entre l’IPGP, de l’IGN, d’Université Paris Cité et du GET, montre que des redistributions de masses profondes peuvent être observées avant un méga-séisme de […]

13.05.2022

Rechercher