Les glissements de terrain produits lors d’un typhon dépendent des évènements de pluies extrêmes du passé

Une équipe franco-japonaise a étudié les milliers de glissements de terrain causés par le typhon Talas en 2011 au Japon. En utilisant les mesures de pluie obtenues depuis 26 ans par le réseau de radars météorologiques japonais, les chercheurs ont pu reconstituer une carte de pluie régionale, statistiquement représentative des évènements de pluies extrêmes définis comme ayant lieu seulement une fois tous les 10 ou 20 ans. Ils ont ainsi pu montrer que la répartition et la quantité de pluie ayant eu lieu pendant le typhon  sont des éléments insuffisants pour comprendre la répartition régionale des glissements de terrains et que les évènements de pluies extrêmes du passé doivent aussi être pris en compte.

Positionnement des glissements de terrain (en noir) sur une carte de pluie pendant le typhon (en haut) et sur une carte d’anomalie de pluie (en bas) où l’accord est plus grand

Lire la suite sur le communiqué de presse INSU

Plus d'actualités

Actualité

Utilisation des données satellitaires à basse résolution pour l’études des phénomènes d’inondations et de sécheresses

Un groupe de chercheur.es de différents laboratoires de l’OMP (IRT-GET / CESBIO / LEGOS) et des universités de Postdam et de Berne ont publié une synthèse dans le journal Surveys […]

26.11.2020

Alerte Presse

Une pollution atmosphérique au mercure inégale entre les hémisphères nord et sud

Le mercure (Hg) est un métal-trace toxique qui affecte la faune et la santé humaine. Il est rejeté dans l’environnement par des processus naturels (volcanisme, altération de la croûte terrestre…), […]

13.11.2020

Publication

Cartographier les latérites pour un meilleur accès aux ressources du sous-sol

Issues du lessivage des roches, les latérites – ou régolites – constituent les couvertures de terre rouge caractéristiques de la ceinture tropicale. Elles peuvent être présentes in situ sur les […]

02.11.2020

Rechercher