Extinction des espèces : un Toulousain remonte le temps

Extinction des espèces : un Toulousain remonte le temps

Une équipe sino-franco-australienne, impliquant des chercheurs du laboratoire Géosciences Environnement Toulouse (GET – CNRS / Université Toulouse III – Paul Sabatier / IRD / CNES) à l’Observatoire Midi-Pyrénées, vient de mettre en évidence la réorganisation à l’échelle globale des récifs carbonatés suite à la crise de la fin du Dévonien, événement dit « Hangenberg ». Ces résultats sont publiés dans Nature Scientific Reports, ont fait l’objet d’un communiqué de presse UPS et repris dans les pages sciences de la Dépêche du Midi.

Référence de l’article scientifique

Yao L., Aretz M., Chen J., Webb G.E., Wang X., 2016. Global microbial caarbonate proliferation after the end-Devonian mass extinction: Mainly controlled by demise of skeletal bioconstructors.  Nature Scientific Reports, 6, 39694.

Contact: Markus Aretz

Plus d'actualités

Actualité

Le mercure en BD

Le laboratoire Géosciences Environnement Toulouse a le plaisir de partager cette petite histoire du mercure en bande-dessinée. Venez découvrir ce métal mystérieux ! La BD mercure est en ligne sur […]

03.12.2021

Actualité

Du nouveau dans l’International Research Project CEFIRSE

La Cellule Franco-Indienne de Recherche en Sciences de l’Eau a été créée en 2000 par l’IRD et l’Indian Institute of Science (Bangalore, Inde). Devenue Laboratoire Mixte International IRD-IISc en 2009, […]

Actualité

L’histoire récente du magmatisme Hawaïen enfin dévoilée

Les liquides riches en carbone sont des agents métasomatiques importants du manteau terrestre. La métasomatose est le transfert chimique d’un solide à un autre, le plus souvent par l’intermédiaire de […]

24.11.2021

Rechercher