Extinction des espèces : un Toulousain remonte le temps

Extinction des espèces : un Toulousain remonte le temps

Une équipe sino-franco-australienne, impliquant des chercheurs du laboratoire Géosciences Environnement Toulouse (GET – CNRS / Université Toulouse III – Paul Sabatier / IRD / CNES) à l’Observatoire Midi-Pyrénées, vient de mettre en évidence la réorganisation à l’échelle globale des récifs carbonatés suite à la crise de la fin du Dévonien, événement dit « Hangenberg ». Ces résultats sont publiés dans Nature Scientific Reports, ont fait l’objet d’un communiqué de presse UPS et repris dans les pages sciences de la Dépêche du Midi.

Référence de l’article scientifique

Yao L., Aretz M., Chen J., Webb G.E., Wang X., 2016. Global microbial caarbonate proliferation after the end-Devonian mass extinction: Mainly controlled by demise of skeletal bioconstructors.  Nature Scientific Reports, 6, 39694.

Contact: Markus Aretz

Plus d'actualités

Actualité

Une approche innovante basée sur les Slepiennes pour inverser le signal KBRR de GRACE et localiser les informations hydrologiques à l’échelle des sous-bassins.

GRACE spherical harmonics are well-adapted for representation of hydrological signals in river drainage basins of large size such as the Amazon or Mississippi basins. However, when one needs to study […]

07.05.2021

Actualité

Détection des marées dans la Garonne à partir de données GNSS

Signal-to-noise ratio (SNR) time series acquired by a geodetic antenna were analyzed to retrieve water heights during asymmetric tides on a narrow river, using the Interference Pattern Technique (IPT) from […]

06.05.2021

Publication

La durée de formation des gisements métalliques

Combien de temps un gisement métallique met-il à se former dans la croûte terrestre ? Cette question est sujette à débat depuis la naissance de la métallogénie. Les méthodes de […]

30.04.2021

Rechercher