Observatoire Fond de Mer EMSO-Açores

Manœuvre de bord de la station SEAMON. Crédit : Alain Castillo
Manœuvre de bord de la station SEAMON © Alain Castillo

Et c’est reparti ! Pour la sixième année consécutive, les équipes
du CNRS, de l’IFREMER et de l’Université des Açores embarquent sur
le navire océanographique _Pourquoi Pas ?_ pour effectuer la
maintenance de l’observatoire fond de mer au champ hydrothermal de
Lucky Strike (37°N, Dorsale médio-Atlantique). Trois membres du GET
participent à cette campagne. Leur mission sera de prélever avec
l’aide du ROV Victor6000 des fluides hydrothermaux de haute
température de différents évents situés à plus de 1700m de
profondeur sous la mer. Thomas Leleu (doctorant au GET) suit cette
aventure des grands fonds depuis 2013. A leur retour de mer, les
échantillons seront analysés sur toutes les coutures !

Contact : Valérie Chavagnac

Plus d'actualités

Alerte Presse

Une pollution atmosphérique au mercure inégale entre les hémisphères nord et sud

Le mercure (Hg) est un métal-trace toxique qui affecte la faune et la santé humaine. Il est rejeté dans l’environnement par des processus naturels (volcanisme, altération de la croûte terrestre…), […]

13.11.2020

Publication

Cartographier les latérites pour un meilleur accès aux ressources du sous-sol

Issues du lessivage des roches, les latérites – ou régolites – constituent les couvertures de terre rouge caractéristiques de la ceinture tropicale. Elles peuvent être présentes in situ sur les […]

02.11.2020

Actualité

Les propriétés magnétiques des minéraux comme traceurs de l’histoire métamorphique ou hydrothermale de la Terre

Les spinelles sont un minéral commun dans les roches mafiques et ultramafiques, terrestres ou extraterrestres. Parce qu’ils sont souvent au moins partiellement préservés, même dans le cas de roches hautement […]

23.10.2020

Rechercher