Integrated Ocean Drilling Program expedition 345

L’expédition 345 du programme IODP se déroulera du 13 décembre 2012 au 12 février 2013 dans l’Océan Pacifique, vers 2°N et 101°W. Le site retenu est un fossé d’effondrement baptisé « Hess Deep », profond de 5500 mètres. Ce rift est situé à la pointe de la dorsale Cocos-Nazca qui se propage vers l’Ouest à la vitesse de quelques cm/an. Il dissèque profondément la croûte océanique accrétée le long de la Dorsale Est-Pacifique (EPR). L’objectif de l’expédition 345 est de forer dans les roches de la croûte océanique profonde et du manteau superficiel mises à nu par cette tectonique en extension. Elles témoignent de l’activité récente (1 Ma) de l’EPR, dorsale à taux d’expansion rapide (13 cm/an). On espère ainsi mieux contraindre les processus magmatiques, hydrothermaux et tectoniques profonds dans ce contexte toujours mal connu.

Deux chercheurs de Géosciences Montpellier (Marguerite Godard et Benoît Ildefonse) et un chercheur du GET (Georges Ceuleneer) feront partie de l’équipe scientifique embarquée. Un professeur de SVT du Lycée International de Valbonne (Jean-Luc Bérenguer) sera Education Officer à bord et assurera la liaison via un blog et des visio-conférences vers le grand public.

Contact : Georges Ceuleneer

Plus d'actualités

Actualité

Amérindiens de Guyane contaminés par deux métaux toxiques

Les niveaux d’exposition au plomb et au mercure sur le territoire guyanais sont très préoccupants. Aussi un grand programme en santé environnementale traite aujourd’hui de cette question. Des scientifiques dont […]

28.01.2022

Actualité

Des écorces pour co-construire la connaissance sur la pollution de l’air

Communiqué de presse Délégation régionale Occitanie Ouest – CNRS Identifier de nouveaux dispositifs favorisant une meilleure qualité de l’air. C’est le défi que lance le consortium international de scientifiques, artistes, […]

17.01.2022

Actualité

Le mystère des cristaux du gouffre d’Esparros

Reportage CNRS Le Journal En novembre 2021, une équipe composée notamment de scientifiques du Laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET/OMP, CNRS, Cnes, IRD, Université Toulouse III – Paul Sabatier) a mené une […]

Rechercher