Médaille de bronze du CNRS

Médaille de bronze du CNRS

Jeroen Sonke, chercheur CNRS en géochimie au sein du laboratoire Géosciences Environnement Toulouse, a reçu la Médaille de bronze du CNRS récompensant le premier travail d’un chercheur, spécialiste de talent dans son domaine.
Cette récompense représente un encouragement à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes au sein du laboratoire de Géosciences Environnement Toulouse (UPS / CNRS / IRD / CNES).  Jeroen Sonke développe les empreintes isotopiques du mercure comme traceurs du cycle complexe de ce contaminant à la surface de la Terre.
En 2011, il a notamment co-publié dans Nature Géosciences un article sur le rôle de la banquise arctique dans le contrôle de la libération du mercure. Ses résultats suggèrent ainsi que le climat joue une fonction primordiale dans le cycle du mercure dont la libération vers l’atmosphère serait accentuée par la fonte de la banquise arctique.
Pour l’équipe de direction du GET, cette médaille récompense « le début de carrière exceptionnel d’un jeune chercheur du GET qui par ailleurs s’investit beaucoup dans la vie collective du laboratoire. Une telle récompense participe au rayonnement du GET».

Contact : Jeroen Sonke

Plus d'actualités

Actualité

Les propriétés magnétiques des minéraux comme traceurs de l’histoire métamorphique ou hydrothermale de la Terre

Les spinelles sont un minéral commun dans les roches mafiques et ultramafiques, terrestres ou extraterrestres. Parce qu’ils sont souvent au moins partiellement préservés, même dans le cas de roches hautement […]

23.10.2020

Actualité

La géophysique aéroportée au service de la géothermie profonde (ANR GERESFAULT)

Le potentiel du Massif Central Français est exploré pour la géothermie profonde à travers une campagne de mesures géophysiques aéroportées  (magnétotellurique, radiométrie) effectuées dans le cadre du projet ANR GERESFAULT. […]

Actualité

Un nombre inattendu d’arbres peuple l’ouest du Sahara et le Sahel

Le nombre d’arbres peuplant l’ouest du Sahara, le Sahel et la zone soudanienne dépasse les attentes des scientifiques. Plus de 1,8 milliards d’entre eux ont été localisés grâce à une […]

16.10.2020

Rechercher