Estimer l’humidité superficielle des sols par satellite

La zone semi-aride sahelienne qui a été la cible de l'étude

De nombreuses études ont démontré depuis longtemps les potentialités de la télédétection radar (imagerie SAR et diffusiométrie) pour l’estimation de l’humidité superficielle des sols. Cette faculté provient de la grande sensibilité de l’onde radar aux variations des propriétés diélectriques des sols, principalement liées à leur contenu en eau.

Pour la première fois une étude menée par des chercheurs du GET a permis de relier les variations de rétrodiffusion du sol mesurées par l’altimètre ENVISAT RA-2 avec les changements d’humidité superficielle mesurés par le Service d’Observation AMMA-CATCH au nord Mali. Avec une visée verticale, la mesure altimétrique permet en effet de minimiser les effets perturbateurs du couvert végétal et ainsi d’améliorer l’estimation de l’humidité de surface.

Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives d’application des données altimétriques, jusque là réservées à l’estimation du niveau de la mer, des hauteurs d’eau des lacs et des grands fleuves et de la détermination de la topographie des calottes polaires.

La connaissance de l’humidité des sols est essentielle pour l’étude des processus de surface et des interactions entre la surface et l’atmosphère dans les régions semi-arides comme le Sahel. Le suivi de la variabilité spatio-temporelle de cette variable hydrologique est au cœur des préoccupations du projet AMMA (Analyses Multidisciplinaires de la Mousson Africaine) dont l’objectif principal est d’améliorer notre compréhension de la mousson africaine et de ses impacts environnementaux.

Référence :

Fatras C., Frappart F., Mougin E., Grippa M., Hiernaux P. Estimating surface soil moisture using ENVISAT RA-2 altimetry measurements, Remote Sensing of Environment, 123, 496-507, 2012 doi:10.1016/j.rse.2012.04.013

Contacts: Christophe Fatras, Frédéric Frappart, Eric Mougin

Plus d'actualités

Actualités

Les métaux sous l’influence de l’horloge circadienne des biofilms phototrophes

Les biofilms phototrophes sont des agrégats microbiens qui constituent la base de la chaîne trophique des écosystèmes d’eaux douces de surface. Ils se caractérisent par une grande biodiversité de microorganismes portant des fonctions essentielles, à l’origine des processus d’autoépuration des cours d’eau. Ils sont le siège d’interactions biogéochimiques, notamment avec les métaux véhiculés par la […]

09.09.2020

Actualités

Le voyage du soufre dans les fluides hydrothermaux raconté par ses isotopes

Les transferts du soufre dans la nature sont en grande partie contrôlés par les fluides hydrothermaux qui le véhiculent à travers la croûte terrestre et le précipitent, en remontant à la surface ou en se refroidissant, souvent sous forme de soufre natif. Mais peut-il aider à reconstituer l’origine et l’évolution des fluides dans les profondeurs? […]

Actualités

[Actualité scientifique] L’océan Arctique exporte du mercure vers l’océan Atlantique

Plusieurs bilans de mercure réalisé par différentes équipes indiquent qu’il y aurait une exportation nette de mercure de l’Arctique vers l’Atlantique, via le détroit de Fram, seul lien profond entre ces deux océans. Cependant, ces estimations étaient par trop approximatives du fait qu’elles ne se basaient pas sur des observations. Grâce aux nouvelles données acquises […]

23.07.2020

Rechercher