Le rayonnement cosmique démasque l’érosion de l’Atacama

L’Atacama n’a pas toujours été ce désert immuable qu’on connait aujourd’hui… Les travaux de géologues français et chiliens, membres du LMI COPEDIM, révèlent qu’il a traversé une période assez ancienne d’intenses remaniements, tranchant nettement avec la stabilité inaltérable qui y prévaut depuis un million d’années. Les scientifiques sont parvenus à retracer l’histoire géomorphologique de la région, en analysant des isotopes cosmogéniques, le béryllium 10 et le néon 21, contenus dans les sédiments qui entourent la couche de cuivre d’une mine à 120 mètres de profondeur. Ces isotopes rares sont issus de l’action de rayons cosmiques sur le noyau de leur atome. Leur quantité et proportion respectives dans les échantillons témoignent du temps d’exposition de ces sédiments au rayonnement cosmique et donc du temps qu’ils ont passé à la surface terrestre avant d’être enterrés à la faveur d’un mouvement d’érosion. Celui-ci les a déplacés, comblant une dépression qui existait naguère à leur emplacement actuel.

Exploitation à ciel ouvert, à plus de 100 mètres de profondeur, d’un gisement de cuivre dans l’Atacama. © IRD – Sébastien Carretier

Cette méthode innovante a permis de dater la formation du gisement de cuivre lui-même – autour de 10 à 14 millions d’années – mais aussi d’évaluer la vitesse du processus qui en est à l’origine. Ces résultats prouvent que l’érosion, qui est considérée comme très lente depuis un million d’années dans l’Atacama, a été beaucoup plus rapide à une autre époque… Cela suggère que la région connaissait alors un autre climat, bien plus humide, ou qu’elle a été le théâtre de puissants événements tectoniques passés.

Article d’IRD le Mag’: https://lemag.ird.fr/fr/le-rayonnement-cosmique-demasque-lerosion-de-latacama

Contacts science: Sébastien Carretier et Vincent Regard (GET)

Contacts presse: Olivier Blot (IRD) et Elise Nardin (GET)

Sources :

Caroline Sanchez, Vincent Regard, Sebastien Carretier, Rodrigo Riquelme, P. H. Blard, Eduardo Campos, Stephanie Brichau, Maarten Lupker & Gérard Hérail. Neogene basin infilling from cosmogenic nuclides (10Be and 21Ne) in Atacama, Chile: Implications for palaeoclimate and supergene copper mineralization, Basin Research, 21 juin 2021; https://doi.org/10.1111/bre.12568

Plus d'actualités

Actualité

C’est la faille qui casse l’oeuf ou l’oeuf qui casse la faille ? de failles et volcans au sud Chili

Le sud de la marge Andine comporte de nombreux systèmes volcaniques, géothermaux et minéralisés, témoins d’une migration importante de fluides à travers la croûte. On ne comprend pas bien comment […]

29.07.2021

Actualité

Comment les falaises basques s’effondrent-elles ?

La Corniche Basque, entre Saint-Jean de Luz et Hendaye est fragilisée par la mer, ce qui met en péril le sentier littoral et une route départementale. Une équipe de recherche […]

22.07.2021

Actualité

La formation du plateau de Démérara

La marge continentale du Craton des Guyanes s’est formée à l’intersection entre l’Océan Atlantique et Équatorial, formés successivement depuis 150 Ma, achevant ainsi la dispersion du supercontinent Gondwana. Au cours […]

Rechercher