Une couche carbonatée sous les océans à l’origine de la tectonique des plaques moderne ?

La tectonique des plaques est rendue possible par le déplacement de la lithosphère sur l’asthénosphère via un découplage mécanique entre ces deux parties du manteau terrestre. Cette limite entre la lithosphère et l’asthénosphère correspond à une région de ralentissement de la vitesse des ondes sismiques (low-velocity zone, LVZ). Ce ralentissement est généralement interprété comme le témoin de la présence de liquide produit par la fusion du manteau. Près des rides médio-océaniques (chaînes de montagnes sous-marines), l’origine du liquide peut être reliée à l’ascension de l’asthénosphère à l’aplomb de la ride. Loin des rides, par contre, la présence de liquide est plus difficile à expliquer compte-tenu du régime thermique, la température du manteau étant inférieure à son solidus, c’est-à-dire la température du début de la fusion.

Synthèse du modèle de migration des carbonates fondus. La zone de circulation du liquide est indiquée en vert clair. Au-dessus (couleur saumon), le carbone est stable sous forme CO2. En-dessous (vert foncé) le carbone est réduit en graphite / diamant.

Pour en savoir plus: https://www.occitanie-ouest.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/une-couche-carbonatee-sous-les-oceans-lorigine-de-la-tectonique-des-plaques-moderne

Sources :

Is There a Global Carbonate Layer in the Oceanic Mantle? – Geophysical Research Letters, Volume 48, Issue 2 - T. Hammouda, G. Manthilake, P. Goncalves, J. Chantel, J. Guignard, W. Crichton and F. Gaillard - DOI : https://doi.org/10.1029/2020GL089752

Plus d'actualités

Zone-art: la première résidence arts sciences du Réseau des Zones Ateliers

« L’article universitaire n’est pas le seul format d’écriture pour faire de la théorie. On peut faire de la théorie avec une caméra, un pinceau, une partition, etc.  (…) une théorie […]

Une étude minéralogique dévoile les secrets des failles transformantes océaniques

Une équipe franco-italienne, impliquant notamment le laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET, CNES/CNRS/IRD/UT3), a étudié les processus géologiques et minéralogiques qui se produisent aux frontières des plaques tectoniques. Leurs résultats, éclairant […]

Mercure atmosphérique : une décennie d’observations sur l’île Amsterdam

La publication récente d’un data paper  par une équipe de recherche incluant des scientifiques du CNRS Terre & Univers met en lumière une série unique de mesures du mercure atmosphérique sur l’île Amsterdam, […]

Rechercher