Un nombre inattendu d’arbres peuple l’ouest du Sahara et le Sahel

Le nombre d’arbres peuplant l’ouest du Sahara, le Sahel et la zone soudanienne dépasse les attentes des scientifiques. Plus de 1,8 milliards d’entre eux ont été localisés grâce à une collaboration internationale comprenant des chercheurs du CNRS. L’utilisation de la télédétection à très haute résolution a en effet permis de rassembler une multitude d’images satellitaires de ces régions, ensuite analysées en appliquant une méthode de reconnaissance de formes par intelligence artificielle. Selon cette étude, les arbres isolés recouvrent une surface de 1,3 million de km², soit environ 2,5 fois la superficie de la France. La taille de leur couronne, supérieure à 3m², et leur nombre dépend étroitement du régime climatique et de l’usage des sols. Ces arbres contribuent de manière primordiale aux ressources locales, à la biodiversité et au stockage du carbone. Ils jouent un rôle crucial au sein des écosystèmes et agrosystèmes tropicaux secs. Ces travaux, publiés le 14 octobre dans Nature, suggèrent qu’il est possible de recenser l’ensemble des arbres ‘non forestiers’ de la planète afin d’évaluer leur contribution aux enjeux environnementaux.

Contact chercheur GET: Laurent Kergoat
Contact Presse CNRS: Claire Barrau

Source: Alerte Presse CNRS

Sources :

An unexpectedly large count of trees in the West African Sahara and Sahel, M. Brandt, C. J. Tucker, A. Kariryaa, K. Rasmussen, C. Abel, J. Small, J. Chave, L. Vang Rasmussen, P. Hiernaux, A. Aziz Diouf, L. Kergoat, O. Mertz, C. Igel, F. Gieseke, J. Schöning, S. Li, K. Melocik, J. Meyer, S. Sinno, E. Romero, E. Glennie, A. Montagu, M. Dendoncker, R. Fensholt, Nature, le 14 octobre 2020. DOI : 10.1038/s41586-020-2824-5

Plus d'actualités

Actualité

L’orpaillage sauvage sous l’œil des IA

Les scientifiques développent une technique mêlant algorithmes, machine learning et images spatiales pour détecter les sites d’orpaillage artisanal et leur évolution. Cet instrument innovant pourrait permettre d’encadrer le secteur pour […]

13.01.2021

Communiqué de Presse

En milieu semi-aride, engrais et eaux souterraines ne font pas bon ménage…

Une étude menée par une équipe franco-indienne impliquant l’UMR GET et publiée dans Scientific Reports a montré que l’engrais potassique favorisait la salinisation naissante dans l’agriculture semi-aride irriguée par les eaux souterraines. La […]

04.01.2021

Publication

Survie du zircon dans l’asthénosphère et lithosphère

Bien que le zircon soit largement utilisé pour le traçage des processus impliquant les magmas felsiques de la croûte continentale, sa stabilité dans nombreuses roches (ultra-)mafiques d’origine mantellique restent encore […]

01.01.2021

Rechercher