Peser les sédiments depuis l’espace

Peser les sédiments depuis l’espace

Une équipe de chercheur.e.s composée d’un ingénieur du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET – OMP, CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier/IRD/CNES) et du Groupe de recherche de géodésie spatiale (GRGS) a montré que l’accumulation des sédiments transportés dans l’océan par les plus gros fleuves du monde pouvait être mesurée par gravimétrie spatiale, avec le satellite GRACE. Ces résultats publiés dans la revue Nature Communications, ouvrent la voie à une meilleure quantification de l’érosion des continents, très dépendante du climat, de la tectonique et des activités anthropiques.

Contact: Jean Michel Lemoine

Plus d'actualités

Actualité

C’est la faille qui casse l’oeuf ou l’oeuf qui casse la faille ? de failles et volcans au sud Chili

Le sud de la marge Andine comporte de nombreux systèmes volcaniques, géothermaux et minéralisés, témoins d’une migration importante de fluides à travers la croûte. On ne comprend pas bien comment […]

29.07.2021

Actualité

Comment les falaises basques s’effondrent-elles ?

La Corniche Basque, entre Saint-Jean de Luz et Hendaye est fragilisée par la mer, ce qui met en péril le sentier littoral et une route départementale. Une équipe de recherche […]

22.07.2021

Actualité

La formation du plateau de Démérara

La marge continentale du Craton des Guyanes s’est formée à l’intersection entre l’Océan Atlantique et Équatorial, formés successivement depuis 150 Ma, achevant ainsi la dispersion du supercontinent Gondwana. Au cours […]

Rechercher