Un outil pour décrire le fonctionnement des aquifères karstiques

Site du Baget (SO Karst)

Les systèmes karstiques sont constitués de roches carbonatées dans lesquelles la dissolution a permis la mise en place d’un réseau de conduits tri-dimensionnels très complexes. Afin d’explorer et de mieux comprendre 
le fonctionnement hydrogéologiques de ces aquifères très hétérogènes, la technique de l’injection de traceurs artificiels tels que la fluorescéine est couramment utilisée. Elle consiste généralement en une injection rapide dans une perte ou une doline et d’un suivi continu à l’exutoire présumé. 
Pour le moment, l’examen de l’évolution des flux en sorties permet une toute première approche en terme de temps de transfert mais aucun modèle global n’avait été proposé. Nous proposons ici une démarche de type fonction de transfert basée sur l’examen de la fonction RTD (Residence Time Distribution). A l’aide d’une inversion numérique de la transformée de Laplace et en calant les paramètres à l’aide d’un algorithme génétique, nous avons ainsi pu proposer pour la première fois sur des essais effectués sur le bassin karstique du Baget (faisant partie du Service d’Observation KARST) une décomposition de la fonction RTD en terme d’écoulement lent et d’écoulement rapide. Nous espérons maintenant continuer à perfectionner cet outil et à l’appliquer à de nombreux autres bassins karstiques.

Référence

Labat D., Mangin A., Transfer function approach for artificial tracer test interpretation in karstic systems
Journal of Hydrology, in press,  doi:10.1016/j.jhydrol.2015.09.011

Contact: David Labat

Plus d'actualités

Actualité

Lancement ANR APIMAMA

Le projet APIMAMA (Air Pollution Mitigation Actions for Megacities in Africa) est lancé ! APIMAMA vise à trouver des solutions pour réduire les risques sanitaires et sociaux liés à la pollution […]

05.04.2022

Actualité

Des écorces pour co-construire la connaissance sur la pollution de l’air

Communiqué de presse Délégation régionale Occitanie Ouest – CNRS Identifier de nouveaux dispositifs favorisant une meilleure qualité de l’air. C’est le défi que lance le consortium international de scientifiques, artistes, […]

17.01.2022

Actualité

Le mystère des cristaux du gouffre d’Esparros

Reportage CNRS Le Journal En novembre 2021, une équipe composée notamment de scientifiques du Laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET/OMP, CNRS, Cnes, IRD, Université Toulouse III – Paul Sabatier) a mené une […]

Rechercher