Le GET en mer

Depuis leur découverte à la fin des années 1970, les systèmes hydrothermaux sous-marins ont apporté des informations importantes quant aux processus géologiques associés aux dorsales médio-océaniques, aux cycles géochimiques globaux dans l’océan et la formation des dépôts métallifères sous-marins. Pourtant, 75% des 65 000 km du réseau mondial de rides médio-océaniques restent encore inexplorés pour leur activité hydrothermale, en particulier les rides à faible taux d’accrétion.
La dorsale des Caïmans (18ºN 81ºW dans la Mer des Caraïbes) a un faible taux d’accrétion de 15 mm/an mais demeure active depuis 49 millions d’années. L’axe de cette ride se localise entre 4 200 et plus de 6 000m de fond. En 2010, deux systèmes hydrothermaux de haute température ont été découverts sur cette ride ; l’un à 2300 m de profondeur associé à un « Oceanic Core Complex » et l’autre situé à 4 960m de profondeur. La pression de la colonne d’eau sus-jacente influe sur la température maximale à laquelle les fluides hydrothermaux peuvent s’échapper du plancher océanique. De ce fait, ces systèmes hydrothermaux de la ride des Caïmans pourraient présenter des températures exceptionnellement élevées, produisant des fluides hydrothermaux à propriétés physico-chimiques particulières.
L’objectif de la campagne océanographique JC082 qui se déroule en février 2013, est d’explorer les deux systèmes hydrothermaux de la ride des Caïmans par l’échantillonnage in-situ des fluides hydrothermaux, des roches du substratum et des différentes formes de vie prospérant à ces résurgences. Les données acquises permettront de mieux contraindre la circulation de fluide dans le plancher océanique et les échanges de matière et de chaleur entre la lithosphère et l’hydrosphère associés aux rides ultra-lentes.
Deux membres du GET (Valérie Chavagnac et Alain Castillo) ont embarqué à bord du RRS James Cook (NERC, UK) et rejoindront l’équipe scientifique embarquée du National Oceanographic Centre, Southampton (NOCS, UK).

Contacts: Valérie Chavagnac et Alain Castillo

Plus d'actualités

Actualité

Quels liens entre courant circumpolaire Antarctique et climat global ?

Des chercheurs des laboratoires Chrono-Environnement (CNRS/UFC), Géosciences environnement Toulouse (GET/OMP/CNRS/IRD/CNES/UT3 Paul Sabatier) et du Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales (LEGOS/OMP/CNES/CNRS/IRD/UT3 Paul Sabatier) viennent d’apporter une nouvelle contrainte temporelle […]

09.04.2021

Actualité

Observation précise de la déformation de la Terre à long terme : nouveau regard approfondi sur l’impact des discontinuités de position GNSS

Une nouvelle étude montre que l’impact des discontinuités dans les séries de position GNSS est bien plus inquiétant que ce qui était connu auparavant avec un impact grave sur l’observabilité […]

02.03.2021

Actualité

Swings #3 : Sources hydrothermales, à la découverte des geysers des mers

Dans les abysses océaniques, un phénomène spectaculaire se produit : les sources hydrothermales. Riches en nutriments et éléments chimiques, ces formations géologiques, comparables à des geysers, sont essentielles à la vie […]

05.02.2021

Rechercher