Des manips en canal à houle pour comprendre le recul des falaises

80% des côtes sur terre sont rocheuses et reculent sous l’effet des vagues. Pour mieux en comprendre l’évolution, une expérience d’érosion des falaises sous l’effet de la houle est menée dans le cadre d’une collaboration GET-IMFT. L’objet de cette étude est de comprendre le recul des falaises en fonction des paramètres hydrodynamiques (amplitude et période de houle, niveau de l’eau) et géologiques (hauteur de falaise, type de matériau, diamètre des grains…).

 Ces expériences sont réalisées dans un canal à houle (long de 5 m, large de 14 cm et haut de 25 cm). Un batteur génère une houle monochromatique qui vient attaquer un massif rocheux représenté par du sable humide. Les expériences durent environ 24 h. Elles sont suivies à l’aide de caméras qui prennent des photographies à la cadence d’une photo toutes les secondes. Cette documentation haute fréquence est une des spécificités du dispositif expérimental. Les photographies sont traitées en routine pour observer en continu la surface libre (surface de l’eau) et la surface du sable.

Lors des expériences, un fond sableux se met rapidement en place à l’avant de la falaise. La morphologie de ce fond sableux dépend des paramètres de la houle (amplitude et période). En réalité cette morphologie semble être contrôlée par la manière dont les vagues déferlent.

En retour la vitesse de recul dépend de cette morphologie : elle sera moins rapide lorsqu’une barre sédimentaire se forme, et plus rapide lorsque la côte est formée d’une plate-forme. La vitesse de recul dépend aussi du flux d’énergie de la houle, ce qui n’est pas une surprise. En revanche, la morphologie du fond à l’avant de la falaise (barre ou plate-forme) dépend de la quantité de matériau enlevé à la falaise. Cela introduit une rétroaction complexe, qui doit être pris en compte dans les scenarii de recharge sédimentaire des côtes.

Référence :

Caplain, B., D. Astruc, V. Regard, et F. Y. Moulin. Cliff Retreat and Sea Bed Morphology under Monochromatic Wave Forcing: Experimental Study. Comptes Rendus Geoscience (sous presse). doi:10.1016/j.crte.2011.06.003

Contact : Vincent Regard

Plus d'actualités

Actualité

Utilisation des données satellitaires à basse résolution pour l’études des phénomènes d’inondations et de sécheresses

Un groupe de chercheur.es de différents laboratoires de l’OMP (IRT-GET / CESBIO / LEGOS) et des universités de Postdam et de Berne ont publié une synthèse dans le journal Surveys […]

26.11.2020

Alerte Presse

Une pollution atmosphérique au mercure inégale entre les hémisphères nord et sud

Le mercure (Hg) est un métal-trace toxique qui affecte la faune et la santé humaine. Il est rejeté dans l’environnement par des processus naturels (volcanisme, altération de la croûte terrestre…), […]

13.11.2020

Publication

Cartographier les latérites pour un meilleur accès aux ressources du sous-sol

Issues du lessivage des roches, les latérites – ou régolites – constituent les couvertures de terre rouge caractéristiques de la ceinture tropicale. Elles peuvent être présentes in situ sur les […]

02.11.2020

Rechercher