Des manips en canal à houle pour comprendre le recul des falaises

80% des côtes sur terre sont rocheuses et reculent sous l’effet des vagues. Pour mieux en comprendre l’évolution, une expérience d’érosion des falaises sous l’effet de la houle est menée dans le cadre d’une collaboration GET-IMFT. L’objet de cette étude est de comprendre le recul des falaises en fonction des paramètres hydrodynamiques (amplitude et période de houle, niveau de l’eau) et géologiques (hauteur de falaise, type de matériau, diamètre des grains…).

 Ces expériences sont réalisées dans un canal à houle (long de 5 m, large de 14 cm et haut de 25 cm). Un batteur génère une houle monochromatique qui vient attaquer un massif rocheux représenté par du sable humide. Les expériences durent environ 24 h. Elles sont suivies à l’aide de caméras qui prennent des photographies à la cadence d’une photo toutes les secondes. Cette documentation haute fréquence est une des spécificités du dispositif expérimental. Les photographies sont traitées en routine pour observer en continu la surface libre (surface de l’eau) et la surface du sable.

Lors des expériences, un fond sableux se met rapidement en place à l’avant de la falaise. La morphologie de ce fond sableux dépend des paramètres de la houle (amplitude et période). En réalité cette morphologie semble être contrôlée par la manière dont les vagues déferlent.

En retour la vitesse de recul dépend de cette morphologie : elle sera moins rapide lorsqu’une barre sédimentaire se forme, et plus rapide lorsque la côte est formée d’une plate-forme. La vitesse de recul dépend aussi du flux d’énergie de la houle, ce qui n’est pas une surprise. En revanche, la morphologie du fond à l’avant de la falaise (barre ou plate-forme) dépend de la quantité de matériau enlevé à la falaise. Cela introduit une rétroaction complexe, qui doit être pris en compte dans les scenarii de recharge sédimentaire des côtes.

Référence :

Caplain, B., D. Astruc, V. Regard, et F. Y. Moulin. Cliff Retreat and Sea Bed Morphology under Monochromatic Wave Forcing: Experimental Study. Comptes Rendus Geoscience (sous presse). doi:10.1016/j.crte.2011.06.003

Contact : Vincent Regard

Plus d'actualités

Actualités

Les métaux sous l’influence de l’horloge circadienne des biofilms phototrophes

Les biofilms phototrophes sont des agrégats microbiens qui constituent la base de la chaîne trophique des écosystèmes d’eaux douces de surface. Ils se caractérisent par une grande biodiversité de microorganismes portant des fonctions essentielles, à l’origine des processus d’autoépuration des cours d’eau. Ils sont le siège d’interactions biogéochimiques, notamment avec les métaux véhiculés par la […]

09.09.2020

Actualités

Le voyage du soufre dans les fluides hydrothermaux raconté par ses isotopes

Les transferts du soufre dans la nature sont en grande partie contrôlés par les fluides hydrothermaux qui le véhiculent à travers la croûte terrestre et le précipitent, en remontant à la surface ou en se refroidissant, souvent sous forme de soufre natif. Mais peut-il aider à reconstituer l’origine et l’évolution des fluides dans les profondeurs? […]

Actualités

[Actualité scientifique] L’océan Arctique exporte du mercure vers l’océan Atlantique

Plusieurs bilans de mercure réalisé par différentes équipes indiquent qu’il y aurait une exportation nette de mercure de l’Arctique vers l’Atlantique, via le détroit de Fram, seul lien profond entre ces deux océans. Cependant, ces estimations étaient par trop approximatives du fait qu’elles ne se basaient pas sur des observations. Grâce aux nouvelles données acquises […]

23.07.2020

Rechercher