Réacteurs cinétiques

Équipement de la plateforme Géochimie – Minéralogie expérimentale

Réacteurs cinétiques basse température

Contact : Oleg POKROVSKY (CR CNRS)

Réacteurs en téflon et polypropylène à circulation avec mesure de pH in situ (90°C, 10 bars).
Méthode du disque tournant.

Réacteurs cinétiques basse température.

Réacteurs hydrothermaux

Contact : Gleb POKROVSKI (DR CNRS)

Réacteurs en titane pour :

  • mesures de solubilité jusqu’à 300°C,
  • synthèse de minéraux.
Réacteurs hydrothermaux.

Réacteurs hydrothermaux à cellule flexible en Ti ou Au

Contact : Gleb POKROVSKI (DR CNRS)

Cette technique permet d’étudier les interactions fluide-minéraux en conditions hydrothermales et de mesurer la solubilité de phases solides, les coefficients de partage solide-fluide et liquide-vapeur pour divers éléments, ou encore les fractionnements isotopiques.

Les principaux avantages de cette méthode sont :

  • de couvrir une large gamme de température (jusqu’à 500°C) et pression (jusqu’à 1500 bars),
  • de permettre des prélèvements ultrarapides nécessaires pour l’étude de fluides de hautes température et pression riches en sel (ex : NaCl) et volatiles (ex : S, CO2),
  • de conduire des mesures multi-élémentaires en conditions redox et pH contrôlés (à l’aide d’assemblages de minéraux).
Réacteurs hydrothermaux, Coretest.

Réacteurs hydrothermaux à trempe en alliage de Ti

Contact : Gleb POKROVSKI (DR CNRS)

Rechercher

UMR 5563 CNRS / UR 234 IRD / UM 97 UPS / CNES

Observatoire Midi-Pyrénées
14, avenue Édouard Belin
31400 TOULOUSE

Tel : 0561332647

Fax : 0561332560