Les équipements de la Salle Blanche

Contact : Manuel HENRY (AI CNRS)

Les hottes

Afin de permettre aux utilisateurs de travailler dans des conditions poussées de propreté, le service Salle Blanche dispose de 4 hottes à flux laminaire et de 2 postes d’extraction chimique.

Une hotte à flux laminaire génère un air purifié à plus de 99,99% en particules supérieures à 0,3 µm par l’intermédiaire d’un filtre HEPA, sans perturbations aérauliques. Le flux d’air soufflé verticalement évite ainsi la contamination des échantillons. Des perforations de reprises sur le plan de travail aspirent l’air soufflé du filtre mais aussi le débit provenant de l’ouverture frontale de manipulation, protégeant ainsi le manipulateur. Ces hottes sont classées ISO 1 à 3 selon la norme européenne en vigueur.

Elles sont utilisées principalement pour extraire et purifier des éléments chimiques (tels que Sr, Pb, Nd, Li, U, Th, Mg, Fe, Cu, Zn…) par chromatographie sur résines échangeuses d’ions. Le service dispose également d’un automate sous hotte ventilée afin de réaliser des séparations d’éléments tels que le Sr, le Pb et l’extraction de l’U et du Th de manière automatisée.

Hottes à flux laminaire vertical

Les appareils de purification

L’eau de ville est purifiée par osmose inverse grâce à un appareillage de type MERCK Milli-Q Element et Advantage produisant une eau de résistivité élevée de 18,2 M Ohm.cm et de C.O.T. inférieur à 5 ppb.

Les réactifs chimiques inorganiques ou organiques utilisés sont de qualité suprapure ou bi-distillés à l’aide d’un distillateur en quartz selon une réaction thermique de vaporisation-condensation (acide chlorhydrique et acide nitrique concentré). Des mesures de « blancs » sont effectuées régulièrement assurant un contrôle qualité des réactifs mis à disposition aux utilisateurs du service.

Appareils de purification d’eau Elix 10 et Milli-Q Advantage

Les minéralisations

Le but de la minéralisation est de détruire les composants organiques et les réseaux cristallins d’un échantillon pour faciliter sa mise en solution pour son analyse par différentes techniques analytiques. La minéralisation est réalisée par voie acide, c’est-à-dire que les échantillons préalablement broyés et pesés sont digérés à haute température en présence d’acides très concentrés et/ou d’eau oxygénée. Cette minéralisation peut se faire soit sur plaque chauffante, soit par irradiation dans un four micro-ondes. Après dissolution, il ne reste plus dans le récipient de minéralisation que des sels, des oxydes, etc… qui pourront être facilement repris dans un acide dilué avant analyse de l’échantillon.

Postes d’évaporation avec plaques chauffantes

Les fours à micro-ondes

Le four à micro-ondes MARS 5 System de la société CEM permet la minéralisation par voie acide d’une large gamme d’échantillons organiques ou inorganiques (sols, roches, sédiments, filtres ou végétaux) en vue de leurs analyses sur spectromètres de masse ou optique. Les minéralisations se font dans des réacteurs en Téflon dans des conditions de température et de pression pouvant atteindre 200°C et 30 bars. L’alimentation continue en énergie micro-ondes combinée à des réacteurs fermés assure une minéralisation rapide, complète et reproductible de l’échantillon. Cet appareil permet de traiter jusqu’à 12 échantillons en simultanée à hautes pressions en toute sécurité et en éliminant les contaminations croisées.

Fours à micro-ondes MARS 5 System et CEM discover présents dans la salle de minéralisation

Le four DISCOVER SP-D permet de traiter une large gamme d’échantillons. La cavité circulaire encapsule complètement le tube d’introduction pour concentrer l’énergie irradiée (300 W) de manière efficace sur l’échantillon, réduisant drastiquement les temps de réaction. Ainsi, chaque échantillon est traité individuellement, avec une énergie micro-onde appliquée et précisément déterminée en contrôlant la température et la pression souhaitées, de telle sorte que chaque échantillon est minéralisé avec une efficacité maximale en quelques minutes, temps de refroidissement compris. Le système ActiVentTM permet de dégazer légèrement la pression excessive des échantillons aux pressions définies en cours de minéralisation, sans perte d’analyte tels que les éléments volatils. Une masse maximale de 0,3 g d’échantillon peut être digérer dans des tubes de 35 ml et de 0,1g pour des tubes de 10 ml.

Rechercher

UMR 5563 CNRS / UR 234 IRD / UM 97 UPS / CNES

Observatoire Midi-Pyrénées
14, avenue Édouard Belin
31400 TOULOUSE

Tel : 0561332647

Fax : 0561332560