Présentation

Géosciences Environnement Toulouse (GET), Unité Mixte de Recherche du CNRS, de l’IRD, de l’Université Toulouse 3 et du CNES, est un laboratoire de recherche pluri- et interdisciplinaire en Sciences de la Terre et de l’Environnement rattaché à l’Observatoire Midi-Pyrénées (OSU OMP). L’unité regroupe à ce jour un effectif de 226 personnes, incluant 156 permanents (52 CNRS, 55 UT3/CNAP, 38 IRD, 11 CNES) et plus de 70 doctorants et chercheurs CDD et aborde ainsi en 2021, dans sa forme actuelle, son 3ème contrat quinquennal (historique du GET). 

Scientifiquement le GET développe ses recherches sur des domaines très complémentaires d’étude de la Terre interne, de ses surfaces et interfaces continentales et de l’environnement pour améliorer la connaissance (i) sur l’évolution et la dynamique terrestre, (ii) sur l’observation spatiale et in situ de la Terre, (iii) sur la zone critique et les interactions fluides-roches-vivant, et (iv) sur les géoressources et les interactions Contaminants-Environnement-Santé. L’un des atouts du GET est sa capacité à mettre en œuvre une approche pluridisciplinaire (fortes compétences en géologie, géochimie, géophysique, géodésie, hydrologie complétées par des approches de géographie et de sociologie) et des compétences complémentaires en expérimentation, en observation de terrain et spatiale et en modélisation numérique et analogique. Cette approche permet de développer des recherches originales pour appréhender l’étude d’objets et de processus à différentes échelles de temps (temps longs et temps courts) et d’espace (de la Terre globale jusqu’à l’échelle du minéral), en prenant en compte les couplages entre les différentes enveloppes terrestres (lithosphère, asthénosphère, atmosphère, hydrosphère, biosphère). 

Les recherches proposées dans le cadre du projet 2021-2025, s’inscrivent dans les priorités soutenues par le CNRS-INSU, l’IRD et le CNES, sur de grands enjeux de recherche et de développement (risques naturels, ressources et énergies, variabilité et changement climatique, contaminants et impacts sur la biodiversité, santé et société). Sur ces enjeux, le GET contribue activement au fonctionnement de dispositifs structurants (SNO, IR, TGIR) et pôles de données nationaux (RESIF, REGEF, OZCAR, THEIA, FORM@TER, DATATERRA).

Au plan international, le GET est fortement investi sur des actions de recherche et de formation à l’étranger, en particulier à travers sa tutelle IRD. Sur ses 3 grands chantiers régionaux au Sud (Afrique de l’Ouest, Amérique du Sud, Asie du SE), il contribue au pilotage de plusieurs dispositifs IRD (4 LMI, 1JEAI, 3 GRDI-Sud, 2 CoSav) et CNRS (1 IRL, 2 projets Afrique sub-saharienne). Il coordonne aussi des SNO des domaines SIC (HYBAM, M-TROPICS) et des services scientifiques internationaux en géodésie globale (BGI + Centres d’analyse IGS, IDS en attente de labellisation INSU). Le GET héberge enfin le bureau d’IODP-France.

Au plan régional, l’unité est labellisée Institut Carnot (ISIFOR) et participe à différents réseaux, structures ou pôles de compétitivité dans différents domaines (spatial, calcul numérique, ressources, eau, contaminations, etc.). Elle a enfin contribué au sein de l’OMP à l’émergence du projet d’Ecole Universitaire de Recherche TESS et du projet d’Institut Interdisciplinaire d’Intelligence Artificielle sur le pôle toulousain financé via le PIA3.

Direction de l’Unité

  • Sylvain BONVALOT (DR IRD), directeur d’unité
  • Pascale BENEZETH (DR CNRS), directrice adjointe (mission valorisation et innovation)
  • Marc BLANCHARD (DR CNRS), directeur adjoint (CNRS)
  • Sean BRUINSMA (Ing. CNES), directeur adjoint (CNES)
  • Marc DE RAFELIS (PU UT3), directeur adjoint (UT3)
  • Dominique REMY (IR IRD), directeur adjoint (IRD)
  • Olivier RIBOLZI (DR IRD), directeur adjoint (mission observatoires et infra-structures de recherche)
  • Laurence MARLATS (IE CNRS), secrétaire générale
  • Jérôme CHMELEFF (IR CNRS), directeur technique

Rechercher